A la découverte des Media Alternatifs

Comment est-ce que tu t’informes ? Grâce à la presse nationale, la presse régionale ? Par la lecture de journaux, magazines, en écoutant la radio, en regardant la télévision, sur les webzines ou les réseaux sociaux ? Est-ce que tu connais les media alternatifs locaux ? Aujourd’hui, on a assisté à la présentation de 3 media alternatifs : le Journal Toulousain, Actifs radio et Alter Echos.

Pour chacun de ses media, l’essentiel est de se faire connaître. Les enjeux en matière de développement, recherche de fonds, stratégie de communication et adaptation au numérique sont majeurs.

Le journal toulousain 

C’est un media de solutions. Il va au delà des faits, que tu peux regarder tous les soirs au JT, qui génèrent de l’anxiété.  Il met en avant les solutions existantes aux problèmes (un peu dans l’esprit de l’édition des initiatives). Créé en 1997, il a été repris par les salariés pour devenir une SCOP. Le gérant de la SCOP est un entrepreneur apporteur de capital. L’équipe de rédaction composée de 8 salariés dont 4 journalistes garde la liberté de sa ligne éditoriale. Ses revenus sont générés par les annonces légales (publication print obligatoire), les abonnements et la publicité régionale. Le coût d’impression d’un journal papier est de 30 000€.

Capture d_écran 2018-10-02 à 19.48.12

intervenant : Philippe S, rédacteur en chef / journaliste & associé au Journal Toulousain.
Il est diplômé de l’École de Journalisme de Toulouse (EJT), journaliste depuis 29 ans dont 9 à BFM Business et 3 à BFM TV à Marseille. Il est revenu en région toulousaine en 2014, a créé le magazine Boudu. Il est aussi formateur radio pour l’Institut d’Étude Politique, l’ISJT et l’EJT.

Actifs radio

C’est une radio associative créée en 2017. Elle met en lumière les entrepreneurs de l’ESS qui nous proposent de belles solutions au quotidien ! L’équipe de la radio numérique Actifs Radio est composée de 6 personnes dont 2 seulement sont salariées. Les autres membres de l’équipe évoluent en bénévolat. La structure s’est imposée une exigence de contenu non publicitaire et compte évoluer en SCIC.

Capture d_écran 2018-10-02 à 19.47.37

intervenant : Michel K est directeur Stratégie et développement chez ActifsRadio. Il a plus de 30 ans de vécu dans le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire et donc une belle connaissance de ses enjeux et axes d’amélioration. C’est le dirigeant de la plateforme de financement participatif WISEED et co-fondateur de la SCIC IES.

Alter Echos

C’est un media papier avec des caricatures et dessins très parlants. Il est porté par des esprits militants et citoyens (écologistes, philosophes, utopistes, associations). Les  rédacteurs sont bénévoles à l’exception de l’imprimeur, qui lui est rémunéré. Le journal tire ses revenus des abonnements des militants et est imprimé 4 fois par an. Il propose des dossiers à thèmes amenant au débat et au développement de l’esprit critique.

Regard sur le métier de journaliste ?

Chaque compétence a une valeur, celles des journalistes autant que les autres. C’est la reconnaissance d’un investissement en temps dans une carrière professionnelle.
La situation professionnelle des Journalistes Reporters d’Images est stressante et complexe. Certains journalistes changent de métiers pour aller entre autre vers la communication, la gestion de projets media, la documentation, l’écriture, le brand content.
– De nos jours, l
éducation aux media est indispensable pour les élèves et étudiants. C’est à dire apprendre à gérer l’information, la vérifier, repérer des Infox (fake news), utiliser les media et réseaux sociaux. Il est essentiel de croiser les sources d’information et de ne pas rester que sur un seul courant (alternatif vs classique).

Tu peux élargir à d’autres media tels que Media Cités, Dis-Leur, Grizette

©couverture : pixabay / logo du journal toulousain et actifs radios

 

 

Publicités